Accueil
Jungfraubahn

Parmi les hôtels de la Kleine Scheidegg, c'est l'hôtel Bellevue qui a servi le plus souvent de "camp de base" vers l'Eiger.

Le premier hôtel de montagne, le futur Bellevue, érigé en 1840 par la famille Seiler sur la Petite Scheidegg, a été considérablement agrandi dès le 19e siècle.
En 1896, l’ «Hotel des Alpes» est construit pour concurrencer le Bellevue. Adolf Seiler le rachète en 1912 et relie les deux bâtiments par une salle en 1929. La réunion des deux édifices s’accompagne d’une rénovation complète de leurs pièces, qui donnera à l’ «Hotel Bellevue des Alpes» son apparence actuelle

Elu «Hôtel historique de l'année 2011», L’Hôtel Bellevue des Alpes est un des rares Grands hotels du 19éme siècle encore en activité, c'est la 5ème génération de propriétaires qui dirige ce bel hôtel. Voir le site de l'hotel ici

Les premiers alpinistes qui ont fait l'histoire de la face nord étaient pour la plupart désargentés.
Manquant de tout, bricolant eux-mêmes leur matériel (coins, crampons !), ils atteignaient Grindelwald souvent par leur propre moyen (en vélo par exemple), et passaient les nuits sous la tente dans les verdoyantes prairies (que l'on parcourt en partie sur l'Eiger Trail) derrière les hôtels peuplès de riches touristes.

Plus tard cet hôtel a hébergé à la fois les plus grands alpinistes, des célèbrités et des acteurs.

Les couloirs de l'hôtel Bellevue regorgent de souvenirs.


Un film plus récent "The north face" a été tourné en 2008, retracant la tragédie de 1936.

Il évoque notamment la mort atroce de Tony Kurtz et la disparition des autres compagnons de cordées Willy Angerer, Eduard Rainer et Andreas Hinterstoisser dont le nom est maintenant complétement lié à l'Eiger puisqu'une traversée dans la voie de la face nord porte son nom.

La célébrité de l'Eiger

L'Eiger qui fait partie de la trilogie de l'Oberland suisse avec le Monch et la Jungfrau est certainement un des sommets les plus emblématiques des Alpes. Il est connu dans le monde entier et même dans des pays qui pratiquent peu l'alpinisme comme le Japon - l'alpiniste japonais Yoko Maki gravit l'arête Mittelegi le 10 septembre 1921.
"Les Japonais ont une image de la Suisse, et c'est Grindelwald".

La conquête de la face nord de l'Eiger était un des trois derniers "problèmes" des Alpes : les trois face nord invaincues Eiger, Cervin et Grandes Jorasses.
L'excellent ouvrage d'Anderl Heckmair (un des vainqueurs de la face nord de l'Eiger en 1938) reprend ce titre et détaille ces aventures dont la victoire sur la Walker aux Grandes Jorasses.

La face nord de l'Eiger est connue par l'importance de sa paroi haute de plus de 1 600 m. Austère, le plus souvent à l'ombre, elle se caractérise par des changements brutaux de temps, des chutes de pierre, des avalanches et des orages violents.

Elle a une autre caractéristique très particulière : beaucoup de faces nécessitent une marche d'approche, la face nord de l'Eiger est juste à coté de la Kleine Scheidegg station sur l'incroyable train à crémaillère de la Jungfrau (allemand : Jungfraubahn) reliant la gare de Kleine Scheidegg au Jungfraujoch, un tunnel traverse l'Eiger et le Mönch pour s'arrêter au Jungfraujoch, col entre le Mönch et la Jungfrau.
Située à 3 454 mètres d'altitude, la station de chemin de fer du Jungfraujoch est la plus haute d'Europe.

Les télescopes en action à la Kleine Scheidegg

Ueli Steck

Eiger et cinéma

La notoriété de l'Eiger a donné lieu au tournage d'un film d'espionnage mélant alpinisme et intrigue : la sanction (en français) titre original : Eiger Sanction.
L'équipe du film est venue tourner pendant deux mois sur place. La plupart des scénes ont été réalisées sur les pentes de la Jungfrau et sur les versants de l'Eiger.

La sinistre réputation de l'Eiger sur lequel de nombreuses tentatives se sont soldées par des échecs et des morts (plus de 50 morts dans la seule face nord) s'est confirmée : durant le tournage du film, un grimpeur écossais de 27 ans qui assurait les fonctions de doublure et de photographe : David Knowles a été tué lors d'une chute de pierre.

Ces instants sont immortalisés par quelques clichés : Clint Eastwood pose devant la face nord accompagné des propriétaires de l'époque, la photo est dédicacée.

Puis il est photographié en train de sympathiser avec une vache sous le regard hilare de Georges Kennedy.

Un autre cliché regroupe Clint, les acteurs principaux du film et le célèbre alpiniste Reinhold Messner lors du tournage en 1974. Messner est accompagné de Peter Habeler : ils venaient de réaliser l'ascension de la face nord en 10 heures. En 1978 ils feront ensemble la première ascension de l'Everest sans oxygène...

 

La première de la face nord rendue célèbre dans le monde entier date du 24 juillet 1938.
Les portraits des protagonistes : la cordée allemande de Anderl Heckmair et Ludwig Vörg et la cordée autrichienne de Heinrich Harrer et Fritz Kasparek trônent dans le hall.

Vous pourrez noter que sur cette photo le nom d'Heckmair a été mal autographié, il est vrai qu'en 1938, il n'état pas encore connu...

Heinrich Harrer l'a dédicacé 20 ans après (il est le fameux auteur de “la face nord de l'Eiger” traduit en anglais sous le titre “The white spider” ainsi que du best-seller “Sept ans d'aventures au Tibet” ouvrage dans lequel il relate son exil tibétain et sa rencontre avec le jeune Dalaï Lama...).

Dans le même hall une photo détaille les différentes voies ouvertes à l'origine sur la face nord (dénommé en allemand “Eigerwand”). La voie d'ouverture est nommée voie Heckmair.

Sur la gauche, l'arête Mitellegi qui relie la sortie de la face nord après le passage dénommé “les fissures de sortie”.
La cordée victorieuse en 1938 - Photo dédicacée par Henrich Harrer
Le tracé de la voie Heckmair et Catherine Destivelle
Bellevue hotel
North face
Jungfraubanh Stations

Cette proximité avec la civilisation, ajoutée à la présence d'hôtels et de touristes à la Kleine Scheidegg ont fait que toutes les tentatives sur la face nord de l'Eiger pouvaient être suivies de près en étant installés sur les terrasses des hôtels.

Rapidement des lunettes pointées sur la paroi ont été installées. La face nord de l'Eiger est alors devenue célèbre dans le monde entier.

Les observateurs pouvaient pratiquement en temps réel suivre les ascensions et informer les médias de l'époque (quotidiens, radios) immédiatement.

Face nord de l'Eiger depuis Alpigen
Eiger Sanction
Clint Eastwood devant la face nord avec les propriétaires de l'hotel Bellevue
Daniel Arnold
Clinet Eastwoord rencontre une vache suisse

Une avalanche de records

Depuis 1938, le matériel n'a cessé de progresser, les hommes aussi.
A l'époque les ascensions se faisaient en technique de "siège" : dépôt de matériel, bivouacs, importantes charges constituées de cordes, de nourriture et de matériel. La cordée victorieuse a ainsi passé pratiquement 4 jours pour atteindre le sommet.

Depuis sur tous les sommets y compris en Himalaya, la technique alpine a pris le relais : équipement minimum, les alpinistes s'engagent pour atteindre le sommet rapidement en évitant les bivouacs avec un équipement minimum.

L'ascension de la face nord de l'Eiger est ainsi passée de 3 jours en 1938 à
—  10 h en 1974 par Messner,
—  Catherine Destivelle a bouclé en hiver l'ascension en solo en 17 heures.
—  En période d'été, les records se sont succédés. Le formidable alpiniste suisse Ueli Steck actuellement un des grimpeurs l'ayant le plus gravi, a gravi les 1 600 mètres de la paroi en 2 h 48 en hiver.
—  Le record actuel de 2011 est détenu par Daniel Arnold en 2h28 en été !

La Face Nord de l'Eiger
By Kabelleger / David Gubler
Droits réservés - Rights reserved

En dessous, vous apercevez la photo de l'alpiniste française Catherine Destivelle, seule femme à avoir réalisé la face nord en solo en hivernale en 1992 en seulement 17 heures...

Clint Eastwood avec Messner et Peter Habeler après leur record de 10 heures dans la face nord
Droits réservés - Rights reserved
Droits réservés - Rights reserved
Droits réservés - Rights reserved
Droits réservés - Rights reserved
Droits réservés - Rights reserved
Droits réservés - Rights reserved
l'Eiger trail

Le pied de la face nord de l'Eiger est maintenant accessible par un sentier de randonnée dénommé Eiger Trail (voir la carte).

Eiger Trail : carte / map
Droits réservés - Rights reserved
Bouquetin dans la face nord
Droits réservés - Rights reserved

Depuis la Kleine Shceidegg, monter jusqu'à la station Eigergletscher.

Un sentier bien tracé longe le pied de face nord.

Dans les éboulis et le premier ressaut quelques plaques mortuaires rappellent le lourd tribu des alpinistes disparus dans la paroi.

Au pied de la voie un bouquetin guette depuis un des premiers ressauts.

Ce chemin permet d'accèder au pied de la face.

Ci-dessous, le chemin passe le long des éboulis tout près de la paroi.

La neige est déjà présente...

Fin de l'Eiger Trail à Alpigen

Bibliographie

- sur la victoire en 1938 le livre d'Heckmair et le best-seller d'Heinrich Harrer "la Face nord de l'Eiger" traduit en anglais "The White Spider"

- sur le mythe de l'Eiger John Harlin III - son père John Harlin II est décédé en 1966 lors de la première de la directissime à la suite d'une rupture de corde de rappel sur un rocher .

En commémoration, cette voie porte son nom.

The white spider
Heckmair book
Eiger obsession
John Harlin dans la directissime
Eiger Trail

Il longe les parois, passent à l'aplomb de l'incroyable refuge de l'arête Mittellegi puis redescend sur les belles pentes herbeuses conduisant à la jolie halte d'Alpigen ou l'on peut reprendre le train vers Grindelwald.

Compter deux bonnes heures et de bonnes chaussures pour marcher dans les éboulis.