George Leigh Mallory (1886 - 1924)

Professeur à Cambridge, George Mallory fut un des alpinistes les plus expérimentés à tenter l'ascension de l'Everest en ayant participé à deux expéditions britanniques en 1921 (étude du versant tibétain de l'Everest) et en 1922 où il parvint à l'altitude jamais atteinte de 27 000 pieds (environ 8 000 mètres). En 1924, considéré comme l'un des meilleurs alpinistes britanniques, à 38 ans, marié et père de trois enfants, le British Alpine Club lui proposa d'être le second à la tête d'une équipe de huits alpinistes à la conquête du plus haut sommet du monde.
Il confia à un ami "cela va plutôt ressembler à la guerre qu'à de l'alpinisme".

Questionné par un journaliste américain lui demandant pourquoi il se lançait à la conquête du sommet de l'Everest, jamais atteint, il répondit : “Parce qu'il est là !”. Cette réponse est une des plus célèbres de l'histoire de l'alpinisme.

Photo Mallory
Photo Mallory et Irvine au camp

Andrew “Sandy” Comyn Irvine (1902 - 1924)

ll choisit comme compagnon de cordée, un alpiniste inexpérimenté, étudiant de son état, agé de 22 ans :Andrew Irvine pour sa robuste constitution, mais aussi Irvine étant un spécialiste des nouvelles bouteilles d'oxygène, ses compétences s'avéreraient indispensables pendant l'ascension en cas de défaillance ou de problèmes.

Le matin du 8 juin 1924, Mallory et Irvine quittèrent le camp à 8 000 mètres où ils avaient passé la nuit seuls.
Un peu avant 13 heures, un membre de l'expédition, Noël Odell, aperçut à la lunette, à trvaers les nuages, deux silhouettes escaladant une barre rocheuse. On ne les revit pas.

dernière photo des deux alpinistes au départ du camp

9 années plus tard, une expédition britannique retrouva un piolet, près du Premier ressaut, qui fut considéré comme appartenant à Irvine (portant sa marque : 3 entailles sur le manche).

En 1978, un grimpeur chinois indiqua la présence d'un vieux mort anglais près du camp 6 qu'il apercut en 1975. Sur ces bases, une expédition internationale fut montée et permit la découverte du cadavre de Mallory (ultérieurement identifié grâce à ses vêtements ainsi qu'aux prélévements ADN) le 1 mai 1999.

Le corps de Mallory est resté sur l'Everest. C'est une tradition de l'alpinisme qui est aussi le produit de la nécessité : il est très difficile de descendre les cadavres à ces altitudes. Le plus souvent il font corps avec la glace. Il est le premier des 142 corps qui jonchent actuellement le toit du monde.

Le mystère de savoir si Irvine et Mallory sont morts à la descente et furent donc les premiers à atteindre le sommet de l'Everest 29 ans avant Hillary et Tenzing reste entier.

Seule preuve factuelle, la pellicule et l'appareil photo de Mallory (sur laquelle on espère trouver des clichés du sommet) n'ont jamais été retrouvés pour l'instant...


Références

L'excellent ouvrage consacré à l'histoire de Mallory et de l'expédition de 1999

A la recherche des fantômes de l'Everest
Conrad Anker - David Roberts / Editions Glenat (2000)

Liens

Ouvrage : A la recherche des fantômes de l'Everest
Site EverestNews